bandeau imageDRDJSCS des Pays de la Loire

DRDJSCS des Pays de la Loire

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>FORMATIONS CERTIFICATION >Métiers du social >Technicien de l’intervention sociale et familiale

Technicien de l’intervention sociale et familiale

Article Métiers du social 10/03/2016

Les fonctions

Le technicien de l’intervention sociale et familiale (TISF) est un travailleur social dont les missions sont en pleine évolution suite à la réforme de la formation des travailleuses familiales. A partir du support des activités de la vie quotidienne, le TISF assure une action socio-éducative auprès des familles voire d’autres publics. Son intervention vise à permettre l’intégration sociale, le développement et l’autonomie des personnes aidées. Son rôle est donc à la fois préventif, éducatif, d’accompagnement et de soutien. Professionnel qualifié, le TISF peut être amené à travailler en équipe pour participer ou animer des projets collectifs.

Les aptitudes

Ce métier requiert une aptitude à la relation et aux contacts humains, un sens de l’adaptation, des qualités de communication et d’évaluation des situations, un goût pour le travail en équipe.

Les conditions d’admission

Aucun diplôme n’est exigé pour accéder à la formation mais chaque centre de formation organise une épreuve de sélection qui comprend :

- une épreuve écrite pour apprécier le niveau de culture générale et la qualité d’expression du candidat,
- une épreuve orale pour évaluer les motivations et les aptitudes relationnelles du candidat.
(voir liste des écoles)
Les candidats à la formation menant au diplôme d’Etat de TISF justifiant d’un diplôme délivré par l’Etat ou diplôme national ou diplôme visé par le ministre chargé de l’enseignement scolaire, sanctionnant un niveau de formation correspondant au moins à un baccalauréat ou d’un diplôme, certificat ou titre homologué ou inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au moins au niveau IV sont dispensés de l’épreuve écrite d’admissibilité

La durée et le contenu des études

La formation se déroule sur une période de 18 à 24 mois. Elle comprend :

950 heures de formation théorique :

- DF 1 : conduite du projet d’aide à la personne
- DF 2 : communication professionnelle et travail en réseau
- DF 3 : réalisation des actes de la vie quotidienne
- DF 4 : transmission des savoirs et des techniques nécessaires à l’autonomie des personnes dans leur vie quotidienne
- DF 5 : contribution au développement de la dynamique familiale
- DF 6 : accompagnement social vers l’insertion

1 155 heures de formation pratique

Modalités particulières

Des dispenses et des allègements de formation peuvent être accordés en fonction des diplômes possédés. Les épreuves de certification sont obligatoires en cas d’allègement.

Le diplôme

La formation conduit au Diplôme d’Etat de Technicien d’intervention sociale et familiale (DETISF) qui est délivré par le directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale au nom du ministère chargé des affaires sociales.

Le diplôme est accessible par la voie de la validation des acquis de l’expérience (VAE)

L’exercice professionnel

Le secteur associatif et les collectivités locales sont les principaux employeurs des TISF. Si le lieu principal de leurs interventions est le domicile, celui-ci doit être compris au sens large de lieu habituel de vie tels que peuvent l’être les établissements ou services sociaux ou médico-sociaux (foyers de l’enfance ou résidences pour personnes âgées par exemple) ; dans ce cadre, les compétences des TIFS doivent permettre d’améliorer la qualité de la prise en charge des résidents. Ces professionnels peuvent de plus intervenir dans le cadre d’actions collectives auprès des groupes (telles que les actions mises en œuvre dans les politiques d’action sociale) visant, notamment, à favoriser l’intégration des personnes dans leur environnement.

La carrière

Les salaires et la carrière sont déterminés soit par des textes réglementaires pour les salariés qui travaillent dans le secteur public, soit par des conventions collectives pour ceux qui relèvent du secteur privé.