bandeau imageDRDJSCS des Pays de la Loire

DRDJSCS des Pays de la Loire

Newsletter
Retour à la page d'accueil

Educateur spécialisé

Article Métiers du social 29/11/2014

Les fonctions

L’éducateur spécialisé concourt à l’éducation d’enfants et d’adolescents ou au soutien d’adultes présentant des déficiences physiques, psychiques ou des troubles du comportement ou qui ont des difficultés d’insertion. Par le soutien qu’il apporte et par les projets qu’il élabore, il aide les personnes en difficulté à restaurer ou à préserver leur autonomie. Il favorise également les actions de prévention.
L’éducateur spécialisé a un degré d’autonomie et de responsabilité dans ses actes professionnels le mettant en capacité de concevoir, conduire, évaluer des projets personnalisés ou adaptés à des populations identifiées. Il est en mesure de participer à une coordination fonctionnelle dans une équipe de contribuer à la formation professionnelle d’autres intervenants.
Il développe une fonction de veille et d’expertise qui le conduit à être interlocuteur et force de propositions pour l’analyse des besoins et la définition des orientations sociales ou éducatives des institutions qui l’emploient.
Son intervention se situe aussi bien dans le champ du handicap, de la protection de l’enfance, de l’insertion sociale et professionnelle, de la prévention spécialisée. Il est également de plus en plus appelé à intervenir dans le cadre de projets de développement local.

Les aptitudes

Ce métier requiert une grande attention aux problèmes sociaux et humains, une capacité à travailler en équipe, de la créativité, le sens des responsabilités et un engagement personnel pour exercer dans toutes les structures ou services (milieu institutionnel ou milieu ouvert).

Les conditions d’admission

La formation est ouverte aux candidats remplissant l’une des conditions suivantes :

Soit être titulaire :

- du baccalauréat ou justifier de sa possession lors de l’entrée en formation
- du diplôme d’accès aux études universitaires ou justifier de sa possession lors de l’entrée en formation
- de l’un des titres admis réglementairement en dispense du baccalauréat pour la poursuite des études dans les universités
- d’un diplôme, certificat ou titre homologué ou inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au moins au niveau IV ;
- du certificat d’aptitude aux fonctions d’aide médico-psychologique ou du diplôme d’Etat d’aide médico-psychologique et avoir exercé 5 ans dans l’emploi correspondant
- du diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale et avoir exercé 5 ans dans l’emploi correspondant

ou avoir passé avec succès un examen de niveau organisé par les DRJSCS.

Dans tous les cas,le candidat doit subir avec succès les épreuves de sélection organisées par chaque centre de formation.([voir la liste des centres de formation)
Elles consistent en :
- une épreuve écrite d’admissibilité permettant de vérifier les capacités d’analyse, de synthèse et les aptitudes à l’expression écrite
- et une épreuve orale d’admission destinée à apprécier l’aptitude et la motivation du candidat à l’exercice de la profession.

La durée et le contenu des études

La formation est dispensée de manière continue ou discontinue sur 3 ans. _ Elle comprend, en alternance, 1 450 heures de formation théorique et 2 100 heures de formation pratique (60 semaines).

La formation théorique est composée de 4 domaines de formation :

DF 1 : accompagnement social et éducatif spécialisé : 450 heures
DF 2 :
- participation à l’élaboration et à la conduite du projet éducatif spécialisé : 300 heures
- conception et conduite de projet éducatif spécialisé : 200 heures
DF 3 :
- travail en équipe pluridisciplinaire : 125 heures
- coordination : 125 heures
DF 4 :
- implication dans les dynamiques institutionnelles : 125 heures
- travail en partenariat et en réseau : 125 heures

La formation pratique comprend un stage de 28 à 36 semaines (980 à 1260 heures) et au moins deux stages de 8 semaines (280 heures)

Modalité particulière :

Des dispenses et des allègements de formation peuvent être accordés en fonction des diplômes possédés. Les épreuves de certification sont obligatoires en cas d’allègement.

Le diplôme

La formation conduit au Diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé (DEES) délivré par le recteur d’académie au nom du ministère de l’éducation nationale.
Chacun des domaines de formation comporte une épreuve terminale organisée par le recteur d’académie. Des contrôles en cours de formation sont également prévus dans certains domaines.

Le diplôme est accessible par la voie de la validation des acquis de l’expérience (VAE)

L’exercice professionnel

Les éducateurs spécialisés exercent leur activité dans les domaines de l’action sociale ou de la protection judiciaire de la jeunesse. Ils sont essentiellement employés par les associations extrêmement actives dans le champ de l’éducation spécialisée, mais aussi par les collectivités locales (départements et communes) et divers organismes d’accueil spécialisé.

Leurs compétences sont sollicitées en milieu ouvert : club de prévention, action éducative en milieu ouvert (AEMO), aide sociale à l’enfance, centres sociaux... et en établissement, que ce soit en internat ou en externat (maisons d’enfants à caractère social, foyers de jeunes travailleurs, centres d’aide par le travail, instituts médico-éducatifs, centres d’hébergement et de réadaptation sociale...).

La carrière

Les salaires et les carrières sont déterminés soit par des textes réglementaires pour les salariés qui travaillent dans le secteur public, soit par des conventions collectives pour ceux qui relèvent du secteur privé.

Les éducateurs spécialisés peuvent poursuivre une formation supérieure :

Diplôme d’Etat d’ingénierie sociale (DEIS)
Certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement social (CAFDES)
Certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et de responsable d’unité d’intervention sociale (CAFERUIS)