bandeau imageDRDJSCS des Pays de la Loire

DRDJSCS des Pays de la Loire

Newsletter
Retour à la page d'accueil

Maisons-Relais/Pensions de famille

Article Hébergement et logement 20/03/2017

Information : La même enquête a été relancée et sera disponible le dernier trimestre 2017

La maison relais est destinée à l’accueil de personnes à faible niveau de ressources, dans une situation d’isolement ou d’exclusion lourde, et dont la situation sociale et psychologique, voire psychiatrique, rend impossible à échéance prévisible leur accès à un logement ordinaire.

Les maisons relais s’adressent de manière privilégiée aux personnes fréquentant ou ayant fréquenté de façon répétitive les structures d’hébergement provisoire et qui ne relèvent pas des structures d’insertion de type CHRS ni d’un logement autonome.

Il est important de rappeler que la maison relais ne s’inscrit pas dans une logique de logement temporaire mais bien d’habitat durable, sans limitation de durée, et offrant un cadre semi collectif valorisant la convivialité et l’intégration dans l’environnement social.

La maison relais constitue une modalité particulière de résidence sociale, régie par les articles R. 353 et suivants du code de la construction et de l’habitat et la circulaire no 965733 du 17 décembre 1996. Elle ouvre droit au bénéfice de l’allocation personnalisée au logement (APL).

Textes de référence : circulaire n°2002/595 du 10 décembre 2002.

Les pensions de famille dont les résidences accueil ont été créées de manière expérimentale respectivement en 1997 et 2006. Les circulaires du 10 décembre 2002 et du 16 novembre 2006 définissent les publics cibles de ces dispositifs ainsi que leurs objectifs.
Ces dispositifs de logement adapté ont été développés sur l’intégralité du territoire national. Au 31 décembre 2014, 651 places en pensions de famille, dont 130 en résidence accueil étaient ouvertes en Pays de la Loire.

En 2014, la DIHAL a souhaité conduire une étude visant à mieux connaître le peuplement des pensions de famille et résidences-accueil sur un plan national. Une synthèse de cette étude a d’ores et déjà été publiée et montre l’intérêt de connaître le public logé et d’identifier les évolutions afin d’adapter les réponses proposées en termes d’accompagnement et de bâti.

Compte tenu de son intérêt, la DRJSCS des Pays de la Loire a souhaité poursuivre cette étude et la circonscrire au périmètre de la région sur la base des données d’activité 2014. L’analyse des résultats va permettre de poursuivre le travail en partenariat avec l’ARS et la DREAL dans le cadre du Programme Régional d’Accès à la Prévention et au Soins (PRAPS) sur des problématiques telles que le vieillissement de la population, la fin de vie, la santé mentale ou encore l’accès aux soins.

Liste des pièces-jointes