DRDJSCS des Pays de la Loire

DRDJSCS des Pays de la Loire

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>JEUNESSE - EDUCATION POPULAIRE >Fonds d’expérimentation pour la jeunesse >« La France s’engage » : appel à projets innovants d’utilité sociale

« La France s’engage » : appel à projets innovants d’utilité sociale

Article JEUNESSE - EDUCATION POPULAIRE 21/07/2015

Une démarche inédite

Lancée en juin 2014 par le président de la République, La France s’engage, démarche inédite, a vocation à mettre en valeur et faciliter l’extension d’initiatives socialement innovantes, d’intérêt général, portées bénévolement par des associations, des fondations, des entreprises...

L’enjeu est de faire émerger de nouveaux modes d’intervention, toujours plus en adéquation avec le fonctionnement et les besoins de notre société auxquels les modes d’intervention classiques de la puissance publique n’ont pas encore suffi à répondre.

"La France s’engage" est par ailleurs la traduction concrète du « choc de simplification » : les pouvoirs publics s’engagent à mettre de la souplesse dans leurs règles habituelles afin de faciliter le déploiement de projets ayant fait leurs preuves.

Patrick KANNER, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, porte et anime la démarche présidentielle. Il en assure la promotion et la valorisation.

Trente actions ont d’ores et déjà été désignées lauréates depuis juin 2014, et ont profité d’une valorisation, d’un accompagnement et/ou d’un soutien financier de la part du Gouvernement et de ses partenaires.

Lundi 22 juin 2015 à Paris, annonce de 15 nouveaux lauréats de « La France s’engage », en présence de François Hollande, Président de la République, de Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, en charge de la Vie associative, de Najat VALLAUD-BELKACEM, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Consulter la liste des lauréats sur : http://lafrancesengage.fr/resultat-du-vote


Un appel à projets permanent

L’appel à projets « La France s’engage » durera jusqu’à la fin du mandat présidentiel, en 2017. Un repérage des projets se fait constamment par différents canaux en s’appuyant sur tous les acteurs qui soutiennent l’innovation sociale (réseaux associatifs, fondations, collectivités locales, acteurs de l’État…).

Quatre critères sont fixés pour l’évaluation des projets : leur utilité sociale, leur caractère innovant, leur potentiel de duplication ou de changement d’échelle et l’évaluation rigoureuse de leurs résultats.

Tous les semestres, une nouvelle vague de lauréats sera annoncée, dont une partie élue par les internautes. Tous les lauréats bénéficieront à travers cette démarche d’une valorisation, d’un accompagnement et d’un soutien financier.

Le Fonds d’expérimentation pour la jeunesse (FEJ)

Il soutient le changement d’échelle et l’essaimage des initiatives lauréates. Il est doté de 50 millions d’euros en partenariat avec TOTAL.
Site du FEJ : www.experimentation.jeunes.gouv.fr

Le rôle des services déconcentrés de l’Etat

La direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) a pour mission de veiller au bon déploiement régional et départemental des projets, en lien étroit avec les DDCS(PP). Elle doit :

  • Relayer l’initiative LFSE sur leur territoire : valoriser l’innovation sociale et citoyenne territoriale à l’occasion d’événements publics (publicité du label LFSE) et susciter des candidatures ;
  • Rendre visible les projets lauréats au plan local (notamment via les sites internet des services et la mise en place d’une communication autour des projets) ;
  • Accompagner les projets non-retenus mais dont la qualité a été reconnue, en vue d’une prochaine candidature notamment ;
  • Identifier des structures d’accompagnement sur le territoire en sus de celles d’ores et déjà mentionnées sur http://www.associations.gouv.fr/30-les-centres-de-ressources-pour-les.html et les faire remonter à la DJEPVA ;
  • Apporter une expertise, au cours de l’instruction des candidatures par le Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et l’ensemble des ministères concernés, sur la solidité/notoriété des structures candidates, sur la réalité de leur réponse aux besoins identifiés sur les territoires, sur leurs partenariats affichés et les résultats constatés sur le terrain (etc.) ;
  • Selon leur besoin et leurs perspectives, orienter les porteurs de projets vers « La France s’engage » ou vers d’autres possibilités d’accompagnement ou de financement au niveau local comme par exemple le fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) créé par le décret du 30 décembre 2011 qui peut soutenir le lancement de projets ou d’activités associatives par le biais de la formation de ses bénévoles ;
  • Assurer un suivi de proximité des projets locaux lauréats : accompagnement, participation aux comités de pilotage des projets, transmission d’alerte à la DJEPVA (Mission d’animation du Fonds d’expérimentation pour la Jeunesse -MAFEJ-), etc.
Circulaire N° DJEPVA/A1/2015/106 du 1er avril 2015 relative à la mise en œuvre de l’initiative présidentielle "La France s’engage" (LFSE)
Circulaire
(PDF – 53.5 ko)